SmsAfyayetu

SMS AFYA-YETU

Outils de prise en charge du patient
Améliorer le suivi des patients atteints d’une maladie chronique dans des contextes précaires
Accès rapide
Le projet

En bref

Un programme pensé pour permettre aux personnes vivant avec une maladie chronique, en  particulier celles qui présentent des vulnérabilités médicales ou sociales, d'identifier et de signaler rapidement les problèmes qui pourraient entraîner un manque de suivi dans leur traitement ou une détérioration de leur état de santé.

Où en est le projet ?

  • Analyse
  • Développement
  • Évaluation
  • Déploiement

Identification du besoin

A Goma, en République démocratique du Congo, MSF soutient le Ministère de la Santé congolais dans son suivi d' une cohorte de 3.000 patients atteints du VIH. Ce suivi est devenu plus complexe en raison de la pandémie de Covid-19, notamment parce que ces patients sont souvent socialement très vulnérables, et font donc partie des populations très à risque face à la pandémie. 

La réponse de La Fondation MSF s’est opérée en deux temps.

En collaboration avec le MOH, la plateforme CHT de Medic et les référents médicaux de MSF, un algorithme de questions réponses est conçu afin de pouvoir identifier rapidement les cas vulnérables que doivent prioriser le personnel de santé d’MSF. L’objectif était d’identifier rapidement des problèmes potentiels dans le suivi du traitement VIH- notamment le manque de médicaments (en raison du confinement, couvre-feux, fermetures des structures de santé….)-, des symptômes de  Covid-19 ou des symptômes d'une complication du VIH. 

Le système est basé sur l’envoi régulier de questionnaires simples par sms pour lesquels les réponses sont pré-définies et peuvent être renvoyées gratuitement par les patients. La technologie SMS est choisie car le taux de pénétration des téléphones est fort dans cette région et la couverture GSM assez bonne.D’autre part cela  permet aux échanges d’être asynchrone et offre une bonne souplesse aux usagers.

En seconde phase, le système s’est orienté vers l’amélioration de la relation et du suivi des patients en situation très précaire atteints d’une maladie chronique. Cette évolution a été co-conçue avec les patients et les soignants eux-mêmes, qui ont choisi son nom : Afya Yetu : "notre santé" en Swahili.

 

Actualités du projet

En détail

A Goma, en 2020, le suivi par MSF des 3.000 patients atteints de VIH est rendu de plus en plus complexe par la pandémie de Covid-19, population en plus potentiellement à risque face à ce virus. 

La Fondation MSF, en collaboration avec Medic, les équipes MSF et quelques ingénieurs bénévoles de Google.org décide d’adapter CHT, la plate-forme pour le signalement des événements développée par Medic, pour améliorer le suivi de cette population vulnérable : les objectifs : repérer plus rapidement des cas de Covid-19 au sein de la cohorte et identifier rapidement les problèmes liés à leur infection VIH pendant une période où l'accès aux soins en direct  était réduit en raison des contraintes associées à la pandémie.  . 

Deux types de populations composent la cohorte suivie par les équipes MSF à Goma :

  • Une partie dite « stable », qui suit déjà assez bien son traitement.
  • Une partie dite « instable » et plus vulnérable (travailleur.ses du sexe, enfants des rues, personnes vivant dans la pauvreté ..) dont la situation extrêmement précaire rend le suivi toujours très compliqué et qui est souvent également touchée par une instabilité médicale :  co-infection TB, échec du traitement de première ligne, etc.

Après un premier déploiement, les équipes ré-orientent la plateforme afin de coller beaucoup plus aux besoins remontés par les patients et les soignants, notamment pour aller capter plus efficacement cette population dite “instable”.

Elle répond à plusieurs enjeux : 

  • Améliorer la prévention en détectant et identifiant plus précocement des symptômes de dégradation de la maladie.
  • Diminuer les déplacements nécessaires des patients suivis : en cas de pandémie mais aussi dans des situations précaires la cohorte suivie pour des maladies chroniques peut rencontrer des difficultés pour se déplacer. 
  • Casser les intermédiations et les barrières, et être en interaction directe avec la population à risque
  • Automatiser le questionnaire et le système d’alerte permet de rationaliser les ressources nécessaires au suivi, pour permettre à termes avec le même nombre de soignants de suivre une cohorte plus large. 

Aujourd’hui testée avec succès sur une cohorte de 30 patients, la plateforme doit être déployée à grande échelle. 

L’objectif est également de pouvoir décliner ce système à d’autres maladies chroniques, en apprenant de notre expérience à Goma;

Le projet est aujourd’hui encore dans sa phase de preuve de concept sur une partie de la cohorte. Il est confronté à la complexité d'interfaçage avec les opérateurs téléphoniques locaux, complexité due aux multiples partenaires techniques impliqués mais aussi à la masse de SMS que la plateforme devra gérer ce qui est un vrai défi technique. 
Ce long travail de coordination et de recherche de solutions adaptées est indispensable pour la mise en place de ce projet qui amènera un vrai changement de pratiques sur les suivis à distance des cohortes de patients et ce même en période épidémique très contrainte. 
 

Concrètement, comment cela fonctionne ? 

SchémaSMS
Les acteurs du projet

Partenaires

  • Medic
  • Google.org Logo

L'équipe projet

  • Natalie Roberts
    Dr Natalie Roberts
    Responsable Programme Epidémies La Fondation MSF
  • PictoEquipe
    Sami Nafartché
    Coordinateur projet MSF Goma
  • Serge Bobi
    Serge Bobi
    Coordinateur projet MSF Goma
  • PictoEquipe
    Gabriel Nanga
    Superviseur IT MSF Goma
  • PictoEquipe
    Justin Sadiki
    Infirmier superviseur MSF Goma
  • PictoEquipe
    Hiell Avissoudo
    Project Manager Medic
  • Christopher Mambula
    Dr Christopher Mambula
    Medical Manager MSF France
  • PictoEquipe
    Dr Cathy Hewison
    Référente médicale MSF France
Zone de santé de Karisimbi, Goma. RDC
SMS Afya-Yetu

Soutenez le projet

Vous souhaitez apporter spécifiquement votre soutien au développement du projet SMS Afya-Yetu?

Prenez contact avec Catherine Béchereau
Responsable Fidélisation et philanthropie   

01 40 21 56 88 - [email protected]
 

Découvrez

Les autres projets

  • ImageUneAntibiogoGde

    Antibiogo

    Antibiogo est un dispositif médical d’aide au diagnostic qui vise à aider les médecins à prescrire les antibiotiques les plus efficaces à leurs patients. Il est disponible sous forme d’une application Android gratuite, open source et hors ligne qui permet aux techniciens de laboratoire non experts de mesurer et interpréter les antibiogrammes et ainsi permet de fournir des résultats précis pouvant être également utilisés à des fins de surveillance  et de mise à jour des traitements empiriques basés sur l'étiologie réelle.

  • ImageUne3D

    Programme 3D

    Prendre une empreinte numérique pour permettre aux meilleurs experts de concevoir à distance des prothèses de membres supérieurs et d’orthèses de compression pour les brûlures du visage et du cou des patients pris en charge par MSF, voici ce qu’a permis l’utilisation de la technologie 3D aujourd’hui en Jordanie, Haïti ou à Gaza.

  • UneAlerteEpidemie

    Alerte-Épidémies

    Alerte-épidémies est un système de traitement et de notification des alertes pour détecter et réagir aux épidémies de maladies infectieuses, notamment de rougeole, méningite, choléra et Covid19, dans les situations précaires

  • Mini-Lab

    Mini-Lab

    Le projet Mini-Lab a pour but de concevoir et de réaliser un laboratoire de bactériologie clinique, tout-en-un, autonome, transportable, à un coût abordable et surtout adaptée aux terrains d’intervention de MSF. Ce concept, développé par MSF avec ses partenaires, est aussi destiné à être rendu disponible aux acteurs de la santé dans les pays à ressources limitées. Le projet Mini-Lab hébergé par MSF a pu bénéficier d’autres mécanismes de financement et la Fondation MSF a pu réorienter ses financements sur d’autres initiatives naissantes.

  • ImageIdentiteFievre

    Étude Fièvre Jaune

    La Fondation MSF a financé un essai clinique  conduit par Épicentre pour prouver l’efficacité du fractionnement de dose du vaccin contre la fièvre jaune et initier un changement de pratique à grande échelle en cas d’épidémie.